En construction ou en rénovation, faire le choix des bonnes fenêtres est crucial. Au delà du fait que ces dernières vous procurent de la lumière, elles participent également à l’isolation thermique de votre maison et font partie intégrante de la décoration de votre pièce, elles doivent donc être choisie avec soin.

Pour ce faire, vous pouvez opter pour des fenêtres en aluminium ou en PVC. La différence entre ces deux dernières repose essentiellement sur la qualité de l’isolation et le prix. Satisfaisant ces deux paramètres, le PVC représente le meilleur choix, car il offre une bonne isolation à un prix abordable.

Afin de réaliser encore plus d’économies, vous pouvez poser votre fenêtre vous-même. Néanmoins, vous devrez faire très attention à effectuer une pose correcte afin de garantir une bonne isolation.

C’est pour cette raison que nous vous proposons, dans cet article, de vous guider étape par étape afin que vous puissiez effectuer une parfaite pose d’une fenêtre PVC.

Quels sont les outils dont vous aurez besoin ?

Afin que des travaux soient bien exécutés, il faut toujours veiller à avoir tous les outils nécessaires aux travaux prévus. Par conséquent, pour la pose d’une fenêtre en PVC vous aurez besoin de :

  • Une perceuse/visseuse.
  • Un mètre ainsi qu’un niveau à bulles.
  • Un marteau.

Les étapes à suivre :

Avant de poser votre fenêtre, vous devrez faire une préparation des éléments qui la composent. Pour cela, suivez les étapes suivantes :

  • Commencez par nettoyer les bords de l’ouverture qui accueillera la fenêtre. Les bords doivent être propres afin de permettre une meilleure adhésion.
  • Vérifiez les niveaux de l’aplomb ainsi que l’appui des fenêtres.
  • Afin de décrocher les battants, pour permettre une bonne manipulation du dormant, vous devrez faire glisser la barre de sécurité vers le bas avant d’ouvrir les battants et de les soulever.
  • Pour assurer une bonne étanchéité, vous devrez vous aider d’un ruban d’étanchéité que vous allez coller entre la menuiserie et la maçonnerie.
  • Enlevez le film protecteur du cadre.
  • Montez la poignée sur le battant.

Votre fenêtre est maintenant prête ! Avant de pouvoir la poser, il est important de vérifier que les fixations de cette dernière ne soient pas placées sur une partie creuse du mur, à l’image d’un parpaing, mais obligatoirement sur une partie pleine. Si votre mur est fait de parpaings uniquement, les fixations devront être placées sur les joints entre ces derniers. Suite à cela, vous n’aurez qu’à suivre ces étapes :

  • Placez les fixations sur le dormant.
  • Posez ce dernier sur l’ouverture murale, bien au centre.
  • Si le dormant n’est pas d’aplomb, vous pouvez placer des cales entre ce dernier et la maçonnerie afin d’assurer la fixation.
  • À l’aide de la perceuse/visseuse, percez d’abord la maçonnerie au niveau des fixations puis vissez les chevilles sur ces dernières.
  • Afin de finaliser la pose du cadre, vous devrez combler l’espace vide entre ce dernier et la menuiserie avec de la mousse de polyuréthane qui est, par ailleurs, un isolant thermique. Puis réalisez les joints.
  • À ce stade, le plus gros du travail est achevé, il ne vous reste plus qu’à poser les battants tout en vous assurant de remettre en place la barre de sécurité une fois les battants bien placés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *